Arrêter de fumer ? C’est simple avec l’hypnothérapie ! Pourquoi ?

Méditations guidées – Spécial Ramadan 4
30 avril 2022
Hypnose et traitement de l'information
Le Traitement Adaptatif de l’Information en hypnothérapie
14 octobre 2022
Aficher tout

Arrêter de fumer ? C'est simple avec l'hypnothérapie ! Pourquoi ?

Plus d’un fumeur sur trois souhaite arrêter.

 

Beaucoup réussissent seuls, mais ce n’est pas facile. 

Les additifs mélangés au tabac sont conçus pour rendre le consommateur extrêmement dépendant, plus encore qu’à la cocaïne. C’est ce qu’ont dû admettre les fabricants de tabac aux États-Unis lors du procès retentissant qu’ils ont perdu il y a quelques années.

Mais ce n’est pas l’addiction aux produits inclus dans le tabac qui explique la difficulté du sevrage.

Et ce n’est pas l’addiction qui empêche les fumeurs de s’arrêter définitivement. 

C’est un trouble du comportement qui est en réalité une névrose.

Les neurophysiologistes ont décrit depuis longtemps le sentiment de « satisfaction orale » que procure la cigarette. et le tabac.

 

Aujourd’hui, on parle plutôt de « besoin d’auto apaisement ». 

Effectivement, nous avons tous besoin de calmer nos tensions au fil de la journée. Bébé, nous avions droit au sein (si nous avions de la chance) ou à la tétine (si nous en avions moins). 

Enfant, c’était le chocolat et les bonbons ; adolescent, l’alcool et la cigarette, préconisés par toute une industrie.

Plus nous souffrons dans notre vie, plus nous ressentons fréquemment ces tensions, ces inconforts qui nous font rechercher un plaisir physique pour nous rassurer, nous consoler. 

Alors, nous mangeons ce dont nous n’avons pas besoin, nous buvons pour que notre pensée consciente déraille et oublie ce que nous ressentons, et nous fumons !

 

Près d’un tiers des fumeurs souffrent d’anxiété, de symptômes de dépression.

Plus ils sont instruits (bac + 2 ou plus), plus cette association est évidente.

Comme si la cigarette était leur façon à eux de s’autoprescrire un médicament.

Pourtant, même si l’inhalation procure quelques minutes de plaisir immédiat, c’est un très mauvais antidépresseur. La cigarette est la cause de sérieux troubles anxieux : les fumeurs ont ainsi trois à quatre fois plus de risques de subir des attaques de panique.

L’anxiété diminue d’une manière très nette une semaine après l’arrêt du tabac.

La leçon est simple : ceux qui désirent arrêter de fumer doivent d’abord traiter leur anxiété et connaitre et apprendre les outils pour s’autoapaiser autrement qu’à l’aide d’une cigarette.

Bien sûr, il faut choisir une méthode de sevrage efficace. Les meilleures, selon les études, sont la thérapie par l’hypnose. 

Il faut bien comprendre que l’industrie du tabac et l’industrie pharmaceutique sont liées entre elles… Et que ces industries prennent vraiment les fumeurs pour des cons, des andouilles en leur proposant de cesser de fumer grâce à des patchs de… Nicotine !

 

Mais l’industrie du tabac est encore plus pernicieuse. Elle finance les campagnes anti-tabac. Pourquoi ?

Parce que l’esprit humain ne retient pas les choses négatives – Quand on vous dit « ne fumez pas ! » vous entendez « fumez ! ».

Faites une expérience ! je vous dis « NE PENSEZ PAS À UN CITRON VERT BIEN JUTEUX !». Que se passe-t-il dans votre esprit ?

Votre conscience ordinaire n’a pas intégré la négation, l’interdiction et au contraire vous avez immédiatement pensé à un citron vert et bien juteux.

C’est le même processus qui se déroule dans les interdictions pour le tabac, surtout pour les jeunes. En extrapolant, c’est le même processus qui se déroule pour tous les régimes alimentaires !

Et la multiplication des images sur les paquets de cigarettes entrainent l’oubli du message véhiculé (le tabac tue). Vous avez certainement un tableau chez vous ou des bibelots. Et bien remarquez que vous passez devant ces tableaux ou bibelots, plusieurs fois par jour, et que vous ne les remarquez même plus. Il en va de même pour les images sur les paquets de cigarettes

Mais il faut aussi s’accorder des petites attentions tout au long de la journée dès que l’on ressent le besoin de fumer : utiliser la Respiration Nasale et Abdominale Profonde et mettre en route des compensations que votre subconscient met en marche par l’activation de votre conscience supérieure, celle qui contrôle tout de  vous et vous maintient en vie : par exemple : manger un fruit, boire un verre d’eau, sortir, arroser une plante, écouter de la musique, téléphoner à un ami etc. etc.

On peut aussi s’offrir quelque chose dont on a envie pour se récompenser. Ou tout simplement se faire plaisir à l’idée que personne ne se dira : « Regardez celle-là, celui-ci fume ! C’est qu’il ne doit pas aller bien. »

Dans notre vie de tous les jours, on agit le plus souvent en lien avec notre conscience ordinaire, qui n’est pas capable de traiter plus de trois informations à la fois.

Et nous n’imaginons pas que notre subconscient, notre conscience supérieure a un impact primordial sur nos actes et nos pensées, tout en étant à l’origine de notre vie de notre métabolisme, de notre homéostasie.

C’est elle, la conscience supérieure, le subconscient qui nous maintient en vie. Et contrairement à la conscience ordinaire elle traite plusieurs millions d’informations à la seconde…

On s’en aperçoit surtout lors de la maladie, du mal-être et d’autres symptômes …

 

Le subconscient, la conscience supérieure est un formidable allié.

Arrêter de fumer c'est facile grâce à l'hypnose

Faire appel à cette partie de ce soi est un moyen rapide de se comprendre et de s’aider soi-même…

L’Hypnose permet d’atteindre un état particulier de cette conscience située bien au-delà de la conscience ordinaire.

Celle qui va justement nous permettre de saisir toutes nos capacités les plus profondes, originelles et pures. C’est elle qui nous permet de changer durablement et efficacement.

Pour cela il faut y accéder.

Ce que l’hypnothérapie nous permet de faire.

Lors des séances le patient n’est pas endormi… Au contraire… Il est très actif puisqu’il est intérieurement en lien avec sa partie la plus opérationnelle, celle qui le maintient en vie, sa conscience supérieure.

L’hypnose thérapeutique médicale réalisée par un spécialiste expérimenté permet un sevrage rapide et définitif du tabac.

Un sevrage tabagique c’est DEUX séances uniquement !

 

Dr Jean-Victor Belmère (*)

Adresse du Cabinet COTEHY Sarl :

38 avenue CHELLAH (**) Résidence Riad Hassan B Quartier Hassan 10005 RABAT

Au cinquième étage, appartement numéro 20, immédiatement à gauche en sortant de l’ascenseur…

https://maps.google.com/?q=34.018341,-6.828704


(**) Avenue qui descend devant l’Hôtel DIWAN en venant du centre ville. C’est l’Avenue qui descend aussi vers l’hôtel Rabat, en face du Crédit Agricole du Maroc, au dessus du Crédit Agricole

(*) Docteur en médecine, docteur en biologie humaine, maitre de conférence agrégé en neuro-physiologie (neurosciences), CES de neuro-psychiatrie, ancien chirurgien cranio-facial des hôpitaux de Toulouse


coaching-therapie-developpement.com

me-guerir.com

Désolé ! Tous droits réservés.